Logo

En Yeniler

poème d'amour pour elle "une femme"

Les mots tels que je les ressens, j’ai besoin d’écrire des poème d'amour, pour me sentir vivre
Besoin de tous ces mots d'amour me caressant la peau me sentir vibrer doucement envoûter
Par ma plume, qui allume ette lueur avec pudeur dans mon âme où le vague à l’âme
S’y installe
Par intervalle
Je ressens l’encre glisser
Lentement sur le papier
Effleurer chaque parcelle
De mon cœur rebelle
Avec délicatesse
Finesse
Les poèmes d'amour frissonnent
Se donnent
Rebondissent
Sur ma peau lisse
Ils me frôlent
Me cajolent
Me rendent plus forte
Encore et encore
Ma peau frisonne
A chaque poème d'amour qui résonne
Mon encre coule dans mes veines
Dissipe mes peines
Mon cœur écrit ce qu’il ressent
En évacuant les émotions du moment.

Avec tes cicatrices
De tes moments douleurs et tes instants de peur,
Tu as gardé en toi toutes tes cicatrices ;
Elles restent gravées au profond de ton cœur
Mais tu as surmonté les pleurs et les caprices.
Au-delà du destin et de ses aléas,
Tu as su rester forte, être femme courage ;
Quand bien d'autres que toi auraient baissé les bras,
Tu as vaincu le mal avec pudeur et rage.
Tu me les as contés, avec ta dignité,
Tous ces événements qui ont marqué ta vie ;
Toujours en souriant, balayant la pitié,
Tu a levé la tête et te bats à l'envie.
Mais je vais arrêter ta lutte envers le temps ;
Tu viendras te blottir là, contre mon épaule,
Je saurais la contrer la bourrasque des vents,
Et enfermer ton drame aux fins fonds d'une geôle.
À présent détends toi, oublie tout ce passé ;
Là, ferme un peu les yeux, que ton âme divague,
Ne plus penser à rien qu'à te laisser aimer,
Et regarder la mer au détour d'une vague.
poème d'amour pour elle une femme

Douce révérence
Elles s’accordent
Une dernière danse
Un corps à corps
Un combat délicieux
Elles s’étreignent
En douceur
Elles se serrent
Sans pudeur
Leurs mains s’effleurent
Leurs peaux se touchent
Leurs cœurs s’affolent
Yeux dans les yeux
Elles s’affrontent
Leurs bouches se rapprochent
Instinctivement
Délicieusement
Leurs mains se caressent
Langoureusement
Tout est en alerte
Ce désir
Qui se fait ressentir
Leurs parfums se mêlent
Sur leurs peaux sensuelles
Elles se respirent
S’enivrent
Laissant exploser
Leur passion intense
Troublante
Avec élégance
Une dernière fois

Destination inconnue
Sur le quai de la gare
Elle s’égare
Elle erre au hasard
Dans ce brouillard
Elle hume
Cette brume
Elle respire
S’enivre
De ce beau matin
Valise à la main
Une envie de partir
De ne plus revenir
Le vent effleure
Avec douceur
Sa peau acidulée
Ses cheveux parfumés
Elle rêve
D’une trêve
De délicieux instants
Là maintenant
Son corps frissonne
Ses pas résonnent
Elle avance au hasard
Vers ce délicat brouillard
Vers d’autres lendemains
Plus rien ne la retient

Douces folies
Elle fusionne
Avec la nuit
Se donne
Son corps
Se lâche
Se délasse
Pur bonheur
Au fil des heures
Le vent effleure
Sa peau
Avec insolence
Elle frisonne
Chaque bouffée d’air
La redynamise
La rend fébrile
Sa bouche goûte
Chaque instant
Au parfum du moment
Liberté
Démesurée
Exquises
Caresses
Qui l’emmènent
Au plus profond
De son être
Elle revit
Dérive
Douces folies
Etranges envies
Elle s’envole
Sous ce coucher du soleil
Elle recueille
Les mille et une couleurs
Que la vie lui donne
Toutes ces harmonies
Qui dans son cœur
Lui ont permis
De s’ouvrir à la vie

Pour elle
poème d'amour est intense
Immense
Toujours plus passionnel
Fusionnel
Frissonnant
Vibrant
Comme une lave fiévreuse
Désireuse
De sortir de son volcan
A l’instant
Fiévreuse
Fougueuse
Elle ressent chaque caresse
Comme une douce ivresse
Son corps frémit
Crie ses envies
Chaque parcelle
De sa peau rebelle
Attend l’amour
Chaque jour
Sentir ce désir qui la dévore
Aimer encore et encore
Ressentir son cœur revivre
Au doux goût du plaisir.
Baiser
Fougueux
Ténébreux
Amoureux
Voluptueux
Baiser
Charnel
Passionnel
Sauvage
Volage
Baiser
Caresse
Tendresse
Au goût acidulé
Parfumé
Deux bouches
Qui se touchent
Tremblantes
Emouvantes
S’unissant
Un instant
Avec délicatesse
Ivresse
Au doux plaisir
Du moment

Elle s’interdit
De ressentir
Elle s’interdit
Tous ses désirs
Elle se fait mal
Au fil du temps
Elle remballe
Tous ses sentiments
Un cœur déçu
Un corps meurtri
Une âme perdue
Plus rien ne l’envahit
Aucune vibration
Ne la transperce
Aucune émotion
Ni d’ivresse
Le temps l’effleure
D’heure en heure
Parfois avec douleur
Et d’autres avec douceur
Elle continue d’avancer
Avec un espoir de combler
Ce vide qui la fait tant douter
Qu'un jour un poème d'amour viendra cogner
Dans son cœur désespéré
Et qu'enfin elle pourra aimer..